Rechercher

anti-âge : faut-il prendre du collagène ?

Dernière mise à jour : 9 mars


Les promesses des compléments alimentaires à base de collagène font rêver : une peau plus belle, plus souple, plus dense, moins ridée, des cheveux plus épais… faut-il vraiment se laisser tenter ?


Le collagène est une protéine naturellement produite par le corps. Les protéines sont comparables à des « briques » qui structurent les os, les cheveux et la peau. Le collagène représente environ 30% de l’ensemble des protéines du corps, qui en fabrique de façon intensive jusqu’à nos 25 ans. Sa production décroît ensuite avec l'âge. Après les cosmétiques, ce sont les compléments alimentaires qui proposent désormais de combler ce déficit. Avant d'essayer, voilà quelques infos importantes à connaître.


La provenance : d'où vient le collagène des compléments alimentaires ?

Le collagène des compléments alimentaires est TOUJOURS d'origine animale. Plus précisément, il est extrait de déchets d'animaux d’élevage (bœufs, porcs, poissons). Oui, même le collagène portant le doux nom de « marin », qui laisse planer l’imaginaire d’un composant issu de l’eau ou des algues, est issu de la peau, des écailles ou des arrêtes des poissons (j'espère que vous faites la grimace).


La traçabilité : comment savoir d'où vient le collagène ?

Dans quel élevage ont grandi les animaux ? Dans quelles conditions ont-ils été nourris et soignés ? Savoir si le collagène que je m'apprête à ingérer vient de poissons issus d'élevage intensif nourris aux OGM, ou s'il présente des résidus de plombs ou autres métaux lourds, me semble être une info incontournable ; certains producteurs le stipulent. Si ce n'est pas le cas, passez votre chemin (surtout si vous avez des problèmes de foie, de reins ou que vous êtes enceinte).


La méthode d’extraction : comment est obtenu le collagène ?

L’extraction industrielle du collagène nécessite des produits chimiques et un processus de chauffage des os et cartilage qui peuvent dégrader la qualité des protéines. Les protéines peuvent aussi être trop grosses et donc peu assimilables par l'organisme ; toutes les méthodes d'extraction ne se valent pas, et là encore l'info n'est pas facile à trouver.


Mais alors, y a-t-il une solution transparente et respectueuse de l'environnement pour éviter les effets de la perte de collagène ; la peau qui s’affine, les rides qui se marquent, le manque d'hydratation ?


Avant de parler de compléments alternatifs - et au risque de passer pour une rabat-joie - je dois vous dire que l’hygiène de vie est une bien meilleure piste que les compléments alimentaires, parce qu’il n’y a pas de meilleur collagène que celui que votre corps produit.


Les ennemis de votre collagène

L'exposition au soleil excessive, la consommation d'alcool et de tabac, une alimentation riche en sucre sont les grands ennemis du collagène. La bonne nouvelle, c'est que ce sont des facteurs que vous pouvez influencer. Si cela vous ensemble compliqué n'hésitez pas à vous faire accompagner.


Pour booster la production de collagène naturellement

une alimentation riche en soufre, en vitamine A, C, E, en zinc et en bonnes graisses est indispensable. Plus précisément, il s’agit d’une alimentation à base de végétaux faisant la part belle aux légumes verts, particulièrement la famille des choux ainsi que de produits bruts et complets : les œufs, les céréales complètes, les légumineuses (lentilles, haricots, etc…), les poissons gras (maquereau, harengs…), ou encore les oléagineux (noisettes, noix…). Les bonnes graisses de ces derniers protègent les fibres de collagène existantes.


Où trouver du collagène dans l'alimentation ?

Vous pouvez apporter du collagène "tout fait" en mangeant des protéines animales, mais il faut savoir que le collagène se trouve principalement dans la peau, les tendons, le tissu osseux (les parties blanches ou transparentes qui maintiennent les fibres entre elles). Si vous souhaitez faire une cure de collagène à moindre impact je vous invite à essayer le bouillon de poulet - avec un poulet bio issu de circuit court évidemment ;)


Je peux quand même satisfaire l’inclinaison de certain.es pour les compléments alimentaires en vous parlant de la glycine.


Constituant principal du collagène, la glycine est un acide aminé naturellement produit par le corps qui offre, selon le laboratoire Unae (un de mes chouchou), les mêmes bénéfices que la supplémentation en collagène. Elle permet une synthèse du collagène plus importante, une meilleure élasticité de la peau et participe à la régénération des tissus cutanés. Bonus non négligeable : elle lutte contre les difficultés d’endormissement.


Où trouver la glycine ?

Dans les produits animaux principalement mais aussi dans le tofu, le germe de blé, les graines de tournesol. La spiruline en est aussi une grande source, qui a le mérite d’être d’origine végétale et qui contient par ailleurs d'excellents composants pour la santé. Attention la spiruline reste à prendre sur les conseils d'un.e particien.ne avisé.e car elle peut être contre-indiquée dans certains cas (si vous avez trop de fer, si vous souffrez de certains troubles digestifs notamment).


Pour bien choisir votre spiruline, optez une spiruline non irradiée, bio, séchée et pressée à froid, sans excipients.



Produits recommandés

La glycine de Unae se trouve parmi les composants du complexe multivitamines « Elite ».

https://www.unae.fr/boutique/multivitamines/elite-multivitamines-holistique/


La spiruline de Nutrixeal qui est pour moi un labo de confiance

https://www.nutrixeal.fr/spiruline-bio-phycocyanine-comprimes-c6x6700120