Rechercher

le café est-il mauvais pour la peau ?

Dernière mise à jour : 31 mars

On sait que le café possède des vertus prouvées par la science, mais aussi qu'il a des effets néfastes à haute dose. Mais qu’en est-il pour la peau ? Faut-il quitter le café pour de bon ?


le café est un antioxydant… mais il peut aussi favoriser le vieillissement

Riche en polyphénols, le café préserve la peau des radicaux-libres qui l’agressent et causent son vieillissement prématuré. Pour profiter de ce bienfait il faudra limiter votre consommation à un expresso (ou de 35 cl de café instantané ou de 25 cl de café filtre) par jour environ. Avec plus de 3 cafés par jour (plus ou moins, selon les individus) c’est l’effet inverse qui se met en marche ; le café favorise le vieillissement parce qu’il devient pro-inflammatoire. Cet effet ne se produit pas seulement à cause d’une consommation excessive ; le café peut aussi être pro-inflammatoire si :

- il est de mauvaise qualité

- s’il est consommé à certaines heures en particulier : entre 8 et 9h, 12 et 13h, 17h30 et 18h30 qui sont les heures auxquelles notre corps produit le cortisol, l’hormone du stress. Le café augmente alors la production du cortisol, qui est pro-inflammatoire

- s’il est consommé tardivement : il perturbe le sommeil et favorise le stress… et donc la production de cortisol


il peut donc être pro-inflammatoire, mais aussi anti-inflammatoire !

en effet, le café est reconnu pour ses vertus anti-inflammatoires. Il peut avoir un effet bénéfique sur les problématiques liées à l’inflammation telles que l’acné, le psoriasis ou encore la rosacée, à condition vous l’aurez compris, d’opter pour une consommation qui se limite à un café de qualité, consommé de préférence dans la matinée (ou avant 15h en tout cas).


le café ralentit la production de collagène chez certaines personnes

Présent en grande quantité dans l’organisme, le collagène est une protéine responsable de l’élasticité et de la fermeté de l’épiderme. Sa production chute au fur et à mesure que le temps avance et le café consommé en quantité ralentit ce processus pour les personnes chez qui l’enzyme chargée de la dégradation de la caféine (entre autres) est moins efficace que pour d’autres.


En somme on peut garder le café, le bon, le bio, en petite quantité. Et précision importante : on zappe le sucre et le lait animal qui l’accompagnent parfois, qui sont tous les deux des ennemis de la peau (mais je garde ça pour une autre fois).


si vous avez l’habitude de boire beaucoup de café, voilà quelques alternatives pour réduire votre consommation


Le café d’orge : très riche en minéraux, vitamine et fibres, il ne contient pas de caféine et favorise l’équilibre intestinal


Le café d’épeautre : comme le café d’orge, ne contient pas de caféine et favorise l’équilibre intestinal. Il est particulièrement riche en minéraux essentiels comme le calcium, le phosphore et le magnésium.


La chicorée : elle ressemble à du café soluble et possède des vertus thérapeutiques : elle favorise la présence de « bonnes bactéries » au niveau du microbiote intestinal et renforce ainsi les défenses naturelles contre les infections et allergies. Elle favorise enfin l'assimilation du calcium et du fer.


Le maté : il contient de la caféine (moins de que le café), il peut donc avoir un effet stimulant. Comme le thé vert est très riche en polyphénols, puissants antioxydants qui luttent contre le vieillissement prématuré. Il favorise aussi l’équilibre du taux de cholestérol.


A vous de jouer !



Crédit illustration cover : Iuliastration